Relance du tourisme sénégalais : Alioune Sarr dévoile les 25 actions phare

Mentions legales

Pour améliorer l’offre touristique, le Sénégal compte s’adosser sur 25 actions phare qui permettront, selon le ministre du Tourisme et du transport aérien, de repositionner ledit secteur sur le marché touristique mondial mais également, de développer le hub du Sénégal sur le marché sous-régional et international.

 »Notre patrimoine va être le socle de notre offre touristique. Il va s’articuler autour d’une nouvelle offre d’expérience. Le Sénégal a l’avantage de pouvoir offrir une Afrique à la carte : des sites ornithologiques, écotouristiques mais également, des patrimoines classés au patrimoine mondial de l’Unesco. L’expérience touristique du Sénégal est une expérience unique sur laquelle nous allons reposer notre offre », indique Alioune Sarr. Il présidait jeudi dernier, une rencontre d’élaboration du plan d’actions et de la stratégie de développement du tourisme et des transports aériens à l’horizon 2025.

Le marketing, notamment la promotion à travers le digital ne sera pas en reste.
 »Là, notre offre digitale va nous aider et la promotion de la destination va fortement s’appuyer sur la dimension digitale. Donc le repositionnement du pays à travers le développement du patrimoine, une expérience du tourisme renforcée et identifiée, mais aussi une promotion touristique qui s’appuie sur le digital va être le socle sur lequel la stratégie va reposer », révèle le ministre .

Par ailleurs, Alioune Sarr n’a pas manqué de soulever un autre aspect pour cette relance touristique. Il s’agit de connecter le Sénégal.

 »Le connecter d’abord à lui-même à travers le développement des aéroports régionaux ; ce qui nous permettra d’améliorer la circulation des personnes et des biens au Sénégal afin que le tourisme intérieur soit développé. Il y a aussi la connexion du Sénégal sur les marchés sous-régionaux et internationaux », a-t-il assuré.

Ainsi, pour l’atteinte d’une telle ambition, le ministre pense que  »chaque Sénégalais doit se considérer comme le ministre du Tourisme par son comportement de tous les jours. Car, pour lui  »le tourisme, c’est valoriser ce qu’on a de mieux d’abord pour soi-même avant de le faire pour les autres ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *