Instabilité dans les partis politiques: Acteurs et analystes politiques diagnostiquent les maux et proposent des solutions.

Mentions legales

Le constat est unanime, plusieurs partis politiques sénégalais traversent aujourd’hui une situation instable du fait du fonctionnement bancal des instances du parti. Les plongeant dans des conflits internes débouchant sur la radiation de militants ou la création par les récalcitrants, de leur propre formation politique.
Dans ce dossier politique de la semaine, Dakaractu tente de poser le Débat en donnant la parole aux experts et acteurs politiques.



Pour l’ancien Premier ministre libéral, Me Souleyemane Ndèné Ndiaye, par ailleurs président du parti l’Union nationale pour le peuple, les conflits internes qui éclatent au sein des formations politiques au Sénégal, sont liés majoritairement à une absence de démocratie dans les partis politiques. Pour lui, de l’indépendance à nos jours, plusieurs partis politiques ont éclaté car les fondateurs du parti ne veulent pas céder le fauteuil de la présidence du parti. C’est le cas du parti socialiste, du PDS, et tant d’autres formations politiques, souligne Me Souleymane Ndéné Ndiaye.

Une idée que partage la présidente du parti Union pour le développement du Sénégal, la députée Adji Mbergane Kanouté. Selon la parlementaire, l’absence de communication directe entre le chef du parti et ses camarades peut constituer parfois un point de discorde.

Mais pour l’analyste politique Aly Fary Ndiaye, tout le problème peut se résumer à une absence d’idéologie politique dans les formations. Car estime t-il toujours, plusieurs militants adhèrent dans les partis politiques parfois par affinités ou proximités parentales.

Pour arriver à régler cette situation instable dans les formations politiques, nos interlocuteurs estiment qu’il faut que l’État régule les textes régissant la création des partis politiques.

Cependant pour maître Souleyemane Ndéné Ndiaye, l’État doit supprimer tous les partis politiques qui ne participent pas à des joutes électorales.

Mais la parlementaire Adji Mbergane Kanouté et l’analyste politique Aly Fary Ndiaye, prônent la formation de grandes coalitions pour mettre un terme aux conflits internes qui sévissent au sein des partis politiques.

C’est dans ce sens que la députée Adji Mbergane Kanouté, entend proposer dans les jours à venir à l’Assemblée nationale, un projet de loi portant sur la régulation du fonctionnement et de la création des partis politiques au Sénégal…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *