Yankhoba Seydi , Rewmi : » 2024, ce sera l’élection de Idrissa Seck… »

Mentions legales

Invité de Rfm matin ce mardi, Yankhoba Seydi, enseignant chercheur  a fustigé en premier la surpopulation  universitaire.

Membre du Conseil des fac qui est une haute instance de décision au sein du temple du savoir, Yankhoba indique que ce sont les politiques qui sont derrière la reprise des cours  alors qu’en ce moment, le ministre de la santé avait parlé d’atteinte du pic avec 1886 cas positifs au coronavirus et 18 décès.

En effet le responsable du parti Rewmi avance que la reprise des cours au niveau des universités et la fête de tabaski constituent un cocktail explosif pour la maladie à coronavirus.

Selon lui, les universités dépassent de loin leurs capacités, ce qui ne favorise pas un enseignement de qualité.

Il a aussi parlé des abris provisoires qui existent à l’Ucad et qui constituent une sorte de prolongement des abris de fortune qui existent dans tout le pays.

Yankhoba Seydi   a aussi décrié la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement et précise que parler ne peut rien régler dans ce pays.

Interpellé sur un gouvernement d’union nationale, l’univesitaire d’indiquer que leur parti n’en a pas besoin. Qu’il y aurait  des militants qui s’activent sur cela mais qu’il leur somme de savoir raison garder.

Pour 2024,il précise que ce sera l’élection de Idrissa Seck et que ceux qui ont gagné lors de la dernière présidentielle ont procédé à un vol intelligent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *