La réplique de Serigne Bass Abdou Khadr à ses détracteurs : « Je pardonne à tout le monde »

Mentions legales

Trainé dans la boue et accusé par un journaliste d’avoir obtenu gracieusement 9 hectares de terrain sur les emprises du Camp Leclerc de la part du  Président Macky Sall, le porte-parole du Khalife Général des Mourides surfe sur les vagues de l’apaisement. Serigne Abdou Khadre Mbacké clame à qui veut l’entendre qu’ il n’est pas dans une logique de confrontation et pardonne à tous  ceux qui le brocardent. 

 Au mois de Juin dernier, le journaliste Madiambal Diagne avait évoqué  un scandale foncier dans lequel, le porte-parole du khalife général des mourides serait mêlé. En effet, le patron du Groupe « Avenir Communication » a ouvertement accusé Serigne Bass Abdou Khadre d’avoir obtenu gracieusement 9 hectares de terrain sur les emprises du Camp Leclerc de la part du chef de l’Etat Macky Sall. Une sortie qui avait soulevé une grosse polémique, poussant certains de nos confères, à l’instar d’El Modou Gueye à exiger des explications de la part du religieux. Une demande qui n’a pas été du goût des fidèles du marabout qui n’ont pas hésité à s’attaquer à l’homme de médias. 

Suite à cela,  la voix de Touba  s’est exprimée à ce sujet, en répondant à ses détracteurs. Ces derniers à qui il n’a pas manqué d‘accorder son pardon dès l’entame de ses propos.  

« Je pardonne à tout le monde. Je ne retiens rien de mal pour personne. Je vais me référer au paroles de notre Cheikh, Ahmadou Bamba qui a demandé à tous ses fidèles de savoir pardonner », a-t-il laissé entendre. Selon lui, “tous les Grands hommes sont victimes de mauvaise langue”. Mais Serigne Basse assure qu’il n’acceptera aucun chantage. « Personne ne me fera du chantage. Car comme le disait le vénéré Serigne Saliou Mbacké : « on ne peut pas acheter les gens » ».

Serigne Bass Abdou Khadre demande aux Sénégalais de cultiver la paix  avant d’inviter la presse à revoir sa posture. «  Les journalistes doivent revoir leurs écrits car on leur voue un grand respect. C’est vrai qu’on ne peut pas être aimé par tout le monde. Mais je continuerai mon travail auprès du khalife ».

Pour terminer, le porte-parole de la capitale du Mouridisme a réitéré son pardon à l’endroit de ses pourfendeurs, sans manquer de formuler des prières à l’endroit des Sénégalais.

Adama Faye 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *