Convocation de Téliko par l’IGAJ : L’UMS parle d’une « tentative d’intimidation et de musellement »

Mentions legales

L’Union des magistrats du Sénégal a assimilé la convocation de son président par l’Inspection Générale de l’Administration de la Justice (IGAJ), pour des propos tenus dans la presse, comme une « tentative d’intimidation et de musellement qui, de toute façon, ne peut prospérer. » L’Ums a publié un communiqué de presse en ce sens…

Le Président de l’UMS a été convoqué verbalement pour être entendu ce mercredi 16 septembre 2020 par l’Inspection Générale de l’Administration de la Justice (IGAJ), saisie par le Ministre de la Justice, pour des propos qu’il aurait tenus lors d’une interview parue dans la presse.

Le Bureau estime que le Président de l’UMS, en cette qualité, et en tant qu’élu et représentant de l’ensemble des membres de l’association pour la défense de leurs intérêts matériels et moraux, ne relève ni du ministre, ni de l’IGAJ.

Cette convocation inadmissible, qui intervient après la médiatisation de la lettre de démission d’Ousmane KANE par la cellule de communication du Ministère de la Justice, constitue un précédent dangereux que l’UMS dénonce et combat avec la dernière énergie car ne s’agissant ni plus, ni moins que d’une 

Le Bureau précise à toutes fins utiles que la dernière interview faite par le Président de l’UMS a été publiée dans l’édition du journal Les Echos du 21 août 2020.

Enfin, il appelle tous les magistrats à la vigilance et à la solidarité pour barrer la route à cette stratégie malheureuse de déstabilisation de notre association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *