5 Épouses de présumés jihadistes détenues en Libye: Le ministère des Affaires étrangères réagit et suit le dossier sans relâche

Mentions legales

«C’est un dossier très sensible et très compliqué. L’Etat est informé de cette affaire et y travaille sans relâche. Mais au vu de la gravité des faits reprochés à nos compatriotes, nous devons à la vérité reconnaître que ce n’est pas une banale affaire d’émigration, mais de djihadisme», soupire-t-on au ministère des Affaires étrangères. Des autorités diplomatiques du Sénégal assurent tout de même que le contexte de guerre en Libye, minée par des factions et un gouvernement qui ne contrôle pas tout, rend les négociations «complexes». «Nous avons réussi à identifier ces femmes qui ont toutes des noms de guerre. Aujourd’hui, nous avons pu établir les contacts et travaillons de façon souterraine à faire en sorte qu’elles aient un procès équitable, mais aussi dans la mesure du possible, à ce qu’elles purgent éventuellement leurs peines ailleurs que sur le sol libyen», rassurent les autorités sénégalaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *