Mbacke: Présumé détournement de 6 millions, le conseiller Ibrahima Diop charge le maire Abdou Mbacké Ndao…

Mentions legales

Le maire de Mbacké est cité dans un présumé scandale de détournement de deniers publics. ‘’Source A’’ a appris qu’Abdou Mbacké Ndao a été attrait en justice par un conseiller municipal, pour le détournement d’un montant de plus 06 millions F Cfa destinés à la construction d’un mur de clôture du cimetière situé en face l’ancien stade. Selon Ibrahima Diop, auteur de ces accusations, un véhicule de la Mairie a été illégalement vendu. Interpellé par votre quotidien, l’édile de Mbacké a balayé d’un revers de main toutes les accusations portées à son encontre.

Un supposé détournement de derniers publics secoue la municipalité de Mbacké. Le maire Abdou Mbacké Ndao a été trainé en justice par son ancien collaborateur, par ailleurs conseiller municipal. Ibrahima Diop a porté plainte contre l’édile depuis vendredi dernier, au niveau du tribunal d’instance de Mbacké.

«En ma qualité de conseiller municipal, j’ai déposé une plainte contre le maire Abdou Mbacké auprès du délégué du procureur du tribunal d’instance de Mbacké. Suite à mes investigations sur la gestion de la Municipalité, j’ai constaté que des fonds estimés à 6 millions ou plus ont été décaissés pour la construction d’un mur de clôture du cimetière situé sur la RN3. Mais les travaux n’ont pas été lancés jusque-là alors que l’entrepreneur a encaissé de l’argent», a déclaré Ibrahima Diop qui ajoute qu’il s’en est ouvert au maire à plusieurs reprises. Mais, d’après lui, Abdou Mbacké Ndao n’a pas daigné donner suite à ses préoccupations.

Poursuivant ses accusations, Ibrahima Diop confie à votre quotidien qu’un véhicule appartenant à la Mairie a été cédé à une personne qui l’a transformé en taxi. Pour lui, c’est le deuxième point de la lettre qu’il a déposée au tribunal de Mbacké.

«Un véhicule de type 406 appartenant à la commune a été stationné pour dépannage. Mais il est mis en circulation dans la ville et il roule en tant que taxi. Ce qui avait suscité une polémique et on nous a fait croire qu’on doit payer le prix du dépannage avant de le récupérer. J’ai interpellé le maire plusieurs fois en réunion municipale et il avait promis de le ramener dans 10 jours. Mais le délai est dépassé depuis longtemps», a-t-il expliqué. Le conseiller municipal ajoute qu’il a appris que le véhicule en question a été vendu illégalement.

Interpellé par nos soins, Abdou Mbacké Ndao a nié en bloc toutes ces accusations portées contre lui. «Ibrahima Diop veut régler ses problèmes personnels. Mais il ne raconte que des contrevérités. Je l’ai logé et nourri plus de 20 ans durant et il ne vous dira jamais l’origine de notre problème. Toutefois, je demande à la justice de faire  son travail. Je vous promets d’en parler ultérieurement avec plus de détails», a soutenu le maire  de Mbacké.

Après le saccage du stade de Mbacké, Ibrahima Diop qui avait déclaré en être l’auteur, a été arrêté et condamné par le tribunal d’instance de Mbacké. Cependant, depuis son élargissement de prison, le conseiller municipal ne parle plus le même langage que son ancien mentor.

Mor Mbaye Cissé, Correspondant à Mbacké

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *