Elhadj Malick Diop ancien député: « C’est la nécessité qui fait la loi et la loi de 1969 sur l’état d’urgence ne répond plus aux exigences du moment…»

Mentions legales

L’ancien maire de Tivaouane s’invite dans le débat politique dont le sujet reste, ces derniers temps, la loi relative à l’Etat d’Urgence et de l’Etat de siège. C’est pour «juste rappeler aux députés de l’opposition un principe directeur basique relatif à l’élaboration ou à la modification d’une loi: C’est la nécessité qui fait la loi. J’ai eu à le rappeler durant toute la 11eme législature en plénières comme en commissions.»

El Hadji Malick Diop ancien député déclare: « La loi de 1969 sur l’état d’urgence ne répond plus aux exigences du moment. Appliquer la loi de 1969 à cette période de covid  pousserait l’autorité à un dépassement de son périmètre législatif. Avec cette loi révisée, l’Etat fait appliquer la subsidiarité (l’autorité habilitée prend la décision de convoquer l’état d’urgence en cas de nécessité dans sa circonscription administrative) et simplifie le processus de prise de décision pour permettre aux services étatiques et autres d’être proactifs. Elhadji Malick Diop ancien député maire de Tivaouane. Ancien président du forum mondial des parlementaires en population et développement.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *