Guy Marius Sagna: “En Afrique, nous n’avons pas des présidents mais des mendiants internationaux”

Mentions legales

” L’Amérique du nord a son vaccin contre le coronavirus. L’Europe a son vaccin. L’Asie a son vaccin. La Russie a son vaccin. L’Amérique du sud a son vaccin. Et l’Afrique ?”, s’interroge le secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine (Frapp France dégage), Guy Marius Sagna. Pour lui, nous devons élever un peu le débat et sortir de ce débat tout de même important entre “pro” et “anti” vaccins. 

Selon Guy Marius Sagna, Cuba un pays de 11 millions d’habitants et sous blocus économique depuis plus de 50 ans a son vaccin. Le Sénégal un pays de 16 millions d’habitants le plus aidé du Caire au Cap n’a pas son vaccin. Et L’Afrique n’a pas son vaccin. Mais le Sénégal va se glorifier d’être le 6e pays africain à recevoir des vaccins contre le coronavirus.

“En Afrique, nous n’avons pas des présidents mais des mendiants internationaux. Cuba a même fait un clin d’œil de dignité à l’Afrique en appelant son vaccin contre le coronavirus “Soberena” c’est à dire souveraineté  un mot inconnu du vocabulaire de Macky Sall, Patrice Talon, Eyadema, Bongo, Kaboré, Emballo, Deby…”, déclare Guy Marius Sagna.

D’après l’activiste, le président Macky Sall est fier d’être un des 6 pays africains dont la diplomatie de la mendicité fonctionne le mieux. C’est normal d’être si peu ambitieux quand on a des militants qui pour montrer leur allégeance au dictateur de la vitrine politique de la Françafric mettent sa photo comme profil whatsapp. Alors qu’ailleurs la préoccupation est comment instaurer le veto populaire, le référendum d’initiative populaire et autres instruments pour arracher le pouvoir pris en otage par ces parasites de politiciens et le rendre au peuple, ici, pour mériter son dessert du président dictateur Macky Sall, on arbore sa photo.

“Plus de 80% du budget des vaccins du programme élargi de vaccination (PEV) au Sénégal proviennent de “sarax ngir Yalla!”. Les peuples sérieux ne confient ni leur santé, ni leur sécurité, ni leur monnaie, ni leur budget, ni leur commerce intérieur, ni leur aéroport à des étrangers”, ajoute M. Sagna.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *