Joal-Fadiouth : Des scènes de violence notées

Mentions legales

La course pour la conquête de la commune de Joal-Fadiouth est émaillée par des scènes de violence entre le camp du candidat de la coalition Defar Sa Gokh, Pierre Joe Ndiaye, et celui du ministre du Pétrole et des Energies, Aissatou Sophie Gladima.

Les partisans de Pierre Joe Ndiaye assurent avoir été l’objet d’attaques, le lundi dernier, après une visite de proximité dans le quartier Mbouday. « Nous avons organisé un thé-débat le soir et les partisans du ministre nous ont envahis avec des nervis. Ils ont attaqué nos militants et saccagé nos installations », dénoncent les partisans de Pierre Joe Ndiaye.

Selon la coalition Defar Sa Gokh, des propos incendiaires ont été tenus par les militants du ministre à leur endroit.

Des accusations balayées d’un revers de la main par le camp de la ministre Gladima. Selon eux, les attaques sont plutôt perpétrées sur eux.

« C’est le voleur qui crie au voleur. C’est eux qui ne manquent jamais de nous agresser avec des jets de pierre. Nous encaissons leurs attaques sans rien dire et voilà qu’ils nous accusent. Tout ce qu’ils sont en train de raconter est archi-faux », réplique le camp du ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *