Cheikh Bara Dolly Mbacké sur un probable rejet de la liste Yaw : « Khalifa Sall et le Pds voulaient camoufler le non-respect de la parité »

Mentions legales

Le député démissionnaire des rangs du Parti démocratique sénégalais dévoile  les causes du rejet de la Liste de la Coalition Yéwwi Askan Wi. Cheikh Bara Dolly d’éventrer un « deal » entre Wallu et Yaw dans le but de tromper la Direction Générale des élections. Il s’agissait de vouloir camoufler le non respect de la parité dans le choix des candidats y figurant.  Puisque Khalifa Sall et le PDS voulaient chacun imposer son candidat. Les détails…

La vérité sur le rejet de la Liste de Yéwwi Askan Wi a éclaté. Ce, par la grâce du président du groupe parlementaire du parti démocratique sénégalais. Cheikh Bara Dolly d’informer que l’origine de cette affaire découle d’une mésentente entre les deux camps. C’est-à-dire la bande à Khalifa Sall et celle du Pds.  En effet, d’après le député, chacune des parties voulait imposer son choix.. Cheikh Bara Dolly explique en détail : « ce qui s’est passé à Dakar avec l’union entre Yaw et Wallu. Khalifa Sall voulait faire la part belle à  son propre poulain et le PDS voulait imposer son responsable à Dakar. On a demandé à ce que l’un se retire, mais malheureusement nous n’avons pas trouvé un accord et après on a mis les deux personnes qui sont les deux hommes sur la liste.» Un consensus qui ne correspond pas aux normes paritaires. Le parlementaire révèle d’ailleurs que tout le «monde savait que la liste avait 05 hommes et 02 femmes. Tout le monde savait aussi que la liste n’était pas paritaire ».

Stratégie basée sur la mauvaise foi

 Ainsi, révèle-t-il, la stratégie consistait « à tromper la Direction générale des élections. Le PDS a proposé Joseph Sarr, Khalifa Sall a proposé Babacar Mbengue, maire de Hann Bel Air, qui est son poulain. Le responsable du PDS, coordinateur de Dakar, est aussi responsable du PDS à Hann Bel Air. Personne ne voulait sacrifier son poulain. Il n’y a pas d’autres explications. Peut-être, on essaie de tromper l’Etat parce qu’il y avait Palla Samb et Palla peut être femme ou homme, mais tout le monde savait qu’on a proposé une liste qui ne respecte pas la parité avec 05 hommes et 02 femmes » Les propos du parlementaire démissionnaire de la formation de Me Abdoulaye Wade parce que son positionnement sur  la liste de Wallu Sénégal ne l’enchantait pas et que son frère Abdou Mbacké Bara Dolly ne devait être tête de liste du département de Mbacké à son détriment, d’éclaircir la lanterne des Sénégalais sur ce tohu bohu orchestré avant-hier devant la direction générales des élections. La liste départementale de « Yewwi Askan Wi » invalidée, risquait d’être forclose. La société civile avait même appelé les acteurs au calme et a proposé une possibilité de régularisation.

A.Seck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *