Audit du personnel, recettes, Ipress : Plainte et complainte du SUTRAIL au DG des CFS

Mentions legales

cfs

Babacar GAYE, Coordonnateur du Collectif des cheminots et membre du syndicat SUTRAIL, interpelle froidement le Directeur Général des Chemins de Fer du Sénégal (CFS) sur les maux qui gangrènent sa société. Non sans condamner les actes de sabotage sur le TER.

Le Coordonnateur du Collectif des cheminots et membre du syndicat SUTRAIL invite le Directeur Général des Chemins de Fer du Sénégal (CFS), à aller au-delà de l’audit du personnel,  l’utilisation des recettes ferroviaires, le recouvrement du foncier, et du péage des trains miniers.

Interpellation du DG

S’interrogeant sur leur nouveau statut après cessation de cette phase transitoire, et les locomotives exposées au port, Babacar Gaye exige que le président de la République soit informé de cette situation qui dure maintenant presque six années.

Les cheminots qui exigent une évaluation de DBF,  demandent des explications sur la prise en charge médicale, le versement des cotisations à l’IPRES, la régularisation des échelons restés identiques depuis plus de dix ans, les allocations familiales.

 Vol des câbles du TER

Par ailleurs, pour le vol des câbles du TER, le  Collectif des cheminots et membre du syndicat SUTRAIL condamne ces actes regrettables. Et appelle à la population sénégalaise à plus de patriotisme et de conscience citoyenne.

« Un acte de vol, de sabotage ou de vandalisme n’a jamais changé positivement la marche d’une nation. Le monde évolue et on a besoin des moyens de déplacements modernes et fiables comme le TER, le BRT et autres. La destruction des infrastructures publiques n’a aucun sens et aucune raison ne peut la justifier », lit-on, entre autres, dans le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *