« Macky ne pourra pas gouverner à l’aise »: Les explications du Pr Moussa Diaw

Mentions legales

«Le chef de l’État, Macky Sall est contraint à revoir sa façon de gouverner, à instaurer le dialogue et accepter le débat contradictoire», C’est du moins, l’avis du chercheur en sciences politiques Moussa Diaw, de l’université de Saint-Louis qui a analysé les résultats des législatives pour i Gfm. Il a également livré les raisons de la percée de l’opposition et l’effritement de la majorité de Benno. 

Pour Ie professeur Diaw, «il faut d’abord noter la percée remarquable de l’opposition qui reussi à obtenir 80 sièges. Ce qui lui confère une place confortable au niveau de l’assemblée nationale, mais qui traduit également, l’effritement  Benno qui dominait le paysage politique de l’hémicycle. Il y a un changement dans les rapports de forces. La manière de gouverner va forcément changer car Benno se retrouve dans une position inconfortable. C’est évident qu’on va vers une Assemblée nationale compliquée parce que le jeu est Lance entre les différents acteurs et on assistera forcément au déploiement des moyens de pression et de récupération», dit-il. 

La position inconfortable de Benno à l’assemblèe nationale 

Evoquant la position inconfortable  dans laquelle se retrouve la coalition Benno Bokk yakkar qui est au coude à coude avec l’opposition le chercheur en sciences politiques ajoute : «Cette élection est une avant-première des élections de 2024. Il faut dire qu’on assiste à une mise en veille présidentielle sur un troisième mandat. C’est presque derrière nous. Je me demande, comment le président qui est déjà dans une situation difficile, inconfortable pourrait penser à un troisième mandat». 

Dans ces projections, il estime que «les résultats font croire qu’il y aura un changement de comportements au niveau de l’assemblée nationale. Nécessairement, un dialogue politique, le débat contradictoire seront instaurés et on verra la capacité des uns et des autres à respecter les décisions des citoyens qui veulent un changement»

« Macky ne sera pas l’aise pour gouverner»


Moussa Diaw est convaincu que les resultats de ce scrutin vont peser sur le choix du prochain gouvernement de Macky Sall. «Le président ne peut gouverner à l’aise s’il n’a pas la majorité à l’assemblée nationale. Et le choix du prochain gouvernement s’annonce problématique. Il est obligé à négocier, de changer de méthode d’approche t tourner la page des calculs politiques. Le pouvoir doit bien décrypter les résultats obtenus et ne pas réfugier dans des interprétations fallacieuses comme il l’avait fait lors des élections locales», conseille Moussa Diaw. 

Il ajoute par ailleurs, que « le chef de l’État doit faire une bonne analyse et tirer des leçons de ce scrutin pour établir sa stratégie de récupération des transhumante. Il faut faire une évaluation des transhumants et repenser son entourage qui lui rend la tache, souvent difficile. Le chef de l’État doit reconnaitre que les résultats obtenus ne sont pas à la hauteur des espérances»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *