Pour la revalorisation de leur salaire: Travailleurs de la sante et collectivités térritoriales en grève…

Mentions legales

L’Intersyndicale des Travailleurs des Collectivités Territoriales du Sénégal (ISTCTS) et l’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS)/AND GEUSSEUM se sont rencontrées pour échanger sur la situation des travailleurs des collectivités territoriales. Il en est ressorti une convergence de points de vue ayant abouti à la prise de décision historique, de mutualiser leurs forces pour lutter contre l’injustice sociale et exiger du gouvernement revalorisation de leur salaire. Ainsi, depuis mle 20 septembre 2022, ils ont entamé une grève qui prend fin aujourd’hui.

« Les deux forces syndicales ont décidé d’unir leurs efforts pour décréter la première grève générale les 21, 22 et 23 septembre 2022 sur l’étendue du territoire national, tel que contenu dans leurs plans d’actions. Cette grève sera renouvelable jusqu’à satisfaction », lancent d’emblée les syndicats des travailleurs de la Santé et des collectivités territoriales incarnées par And Geusseum et l’Intersyndicale des Travailleurs des Collectivités territoriales du Sénégal .

 « La Loi 2011-08 du 30 mars 2011, relative au Statut Général des Fonctionnaires des Collectivités Territoriales, en son article 29, stipule que « toute revalorisation de rémunération des fonctionnaires de l’Etat, s’applique d’office aux fonctionnaires des collectivités territoriales » , rappellent les camarades de Mballo Dia Thiam et de Sidiya Ndiaye. Et ces derniers d’embrayer : « Le gouvernement de la République du Sénégal a signé des accords avec les secteurs de la Santé et de l’Education, en dates respectives, du 26 février 2022 pour les enseignants, et le 10 mai 2022 pour les agents de la santé et de l’action sociale ».

A les en croire, « la revalorisation du salaire des agents de l’administration, conformément aux instructions du Président de la République, suivant note du Ministère des Finances et du Budget, à travers sa direction de la Solde qui dit que « Ces mesures seront généralisées au profit de tous les autres corps de l’Administration (Magistrats, agents des hiérarchies A, B, C, D et E) dès le 3 août 2022 ».

Selon eux, suite au non-respect de ces mesures au profit des travailleurs des collectivités territoriales, ce qui est une discrimination manifeste préjudiciable à ces vaillants travailleurs, des préavis de grève ont été communiqués (en dates du 3 août 2022 pour ASAS And Gueusseum, et 10 Août 2022 pour l’Intersyndicale des Travailleurs des Collectivités territoriales du Sénégal) et ont largement atteint leur durée légale d’un mois franc, en ce jour 19 septembre 2022 ».

« Nous tenons d’ailleurs à informer l’opinion de la mauvaise volonté de la Direction Générale des Etablissements publics de Santé, et des tutelles administratives et techniques que constituent les ministères en charge de la santé, des collectivités territoriales et du développement communautaire, et les tenons pour seuls responsables du réchauffement du climat social. Nous demandons donc à tous les camarades de se mobiliser et de se départir des combats par procuration parce qu’ils ont adhéré à un syndicat pour se défendre et non pour être défendus et d’engager les batailles locales à la suite des acquis d’envergure nationale obtenus de haute lutte », déclarent les syndicalistes.

« Nous exigeons la réparation sans délai de cette injustice infligée à ces agents du service public local œuvrant à la satisfaction quotidienne des besoins des populations, car les travailleurs ont tous les mêmes droits et subissent tous les effets de la cherté de la vie », font-ils savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *